FAQ

Si je choisis les corrections apparentes, je devrai tout modifier moi-même ?

Chaque correction dans le texte est signalée par une petite barre grise dans votre marge de gauche. Cela vous aide à repérer où le texte a subi une modification de ma part afin de n’en oublier aucune. Il vous suffit de repérer la modification. Le « volet vérifications » vous liste toutes les modifications qui ont été apportées, une par une.

– Si vous souhaitez vérifier les modifications une à une :

Clic droit sur la modification pour faire apparaître les options, et là, vous pouvez « accepter » ou « refuser » la modification (suppression, ajout ou autre en fonction des cas). Il est fortement conseillé d’accepter les modifications, notamment sur la ponctuation. Vous pouvez désapprouver la nouvelle ponctuation mais, croyez-moi, elle obéit à des règles prises en compte lors de la correction et est probablement nécessaire, même si elle peut vous paraître inesthétique.
Vous pouvez aussi utilisez les boutons de votre logiciel de traitement de texte, dans la barre d’outils.

– Si vous souhaitez simplement garder un document pour voir vos fautes récurrentes et les éviter à l’avenir sans vérifier toutes les modifications apportées au texte :

Il vous suffit d’enregistrer le fichier sous l’extension .odt : toutes les modifications seront automatiquement adoptées et vous pourrez garder le document d’origine .doc pour voir les fautes commises dans votre texte.

ATTENTION : Les répétitions seront surlignées et le resteront lors de la transition. Pour retrouver un texte bien clair sur votre nouveau document .odt, je vous conseille de faire ctrl+a pour sélectionner l’entièreté de votre texte et de vous rendre dans la barre d’outils en haut. Sélectionnez « aucune couleur » dans « surlignage » et vous aurez un beau document propre et corrigé.

Comment gérer les commentaires sur le document ?

Toute suggestion ou remarque faite dans les commentaires sera à reporter sur le document par vos soins. L’avantage des commentaires est que vous pouvez les ignorer. Je vous conseille cependant de ne pas ignorer une répétition ou une syntaxe bancale, mais vous pouvez désapprouver mes suggestions et faire vos propres modifications. Faites un clic droit et sélectionnez « supprimer le commentaire » si vous l’avez déjà pris en compte ou si vous n’êtes pas d’accord.

Si vous souhaitez procéder en deux étapes, d’abord les corrections sur le document, puis les commentaires, vous pouvez les dissimuler avec votre logiciel de traitement de texte pour avoir un visuel plus propre.

Vous pouvez aussi y répondre, puis me renvoyer le document si vous vous sentez bloqué(e) lors de la modification d’une phrase ou d’un passage (faites-le de préférence quand toute autre modification aura été effectuée, afin que je puisse lire toutes vos réponses en une seule fois sur un document visuellement plus épuré).

Une fois la correction finie et reçue, je peux contester ?

Lors d’une correction, je m’engage à fournir le meilleur de moi-même pour perfectionner votre travail. Si, à la suite de mes suggestions, vous modifiez un passage entier, vous pouvez me le faire parvenir pour que je le corrige (gratuitement) à nouveau (correction classique uniquement).

Si vous hésitez à prendre en compte certains commentaires et souhaitez en discuter, je vous invite à répondre aux commentaires concernés directement sur le document, et à me renvoyer le document. Il sera plus simple pour moi de vous comprendre avec toutes les informations sous les yeux. Nous pourrons alors discuter des commentaires concernés de la manière qu’il vous plaira.

Si vous souhaitez être soutenu(e) pendant la phase de correction, une fois que je vous ai renvoyé le document, vous pouvez rejoindre le serveur Discord Pas Ma Faute, où vous pourrez poser toutes les questions qui vous tracassent quand vous lirez les critiques et les suggestions. Vous pourrez aussi y trouver un soutien moral et de la motivation.

Cependant, en aucun cas je n’accepte la relecture complète du document sans vous refaire un devis.

Si j’ai négligé une faute, je vous prie d’avance de me pardonner. Ça peut arriver, même avec toute la bonne volonté du monde. Vous devrez quand même payer la facture et honorer l’accord passé avec la signature du devis, qui fait office de contrat. Si vous souhaitez faire appel à un médiateur, vous trouverez les coordonnées ce lui affilié à Pas ma faute dans contact.

Comment demander un devis ?

Vous pouvez me contacter par mail à l’adresse karine-hurson@pasmafaute.com. Pour établir un devis, j’ai besoin de votre nom, du nom du document et du nombre exact de mots qu’il contient, ainsi que le type de prestation que vous souhaitez. Vous pouvez évidemment me demander davantage d’informations quant à ce qu’implique chaque prestation.

Une fois le devis établi, il vous sera envoyé par mail. Si vous acceptez le devis, il devient un contrat dès que vous avez signé. Vous devez alors en renvoyer un exemplaire, numérique ou papier (cela prendra plus de temps par voie postale, mais je comprends que tout le monde n’a pas de scanner).

Comment se passe une correction ?

Une correction se fait en quatre ou cinq étapes :

1-La première lecture. Elle se base sur la grammaire interne, l’instinct. Elle permet de voir tout de suite les fautes les plus flagrantes, le rythme bancal, la ponctuation erronée, ainsi que la syntaxe défaillante ou les paragraphes mal découpés. Elle est à faire sans s’attarder, afin de lire le contenu autant sur le fond que sur la forme, pour voir les incohérences les redondances, etc. Tout problème repéré pendant la première lecture et qui nécessite des recherches ou des vérifications est signalé avec un commentaire.

2-Analyse des commentaires. Tous les commentaires que j’ai laissés avec la première lecture sont analysés. Les répétitions repérées sont remplacées, les problèmes de syntaxe sont corrigés, les incohérences sont listées. Ça nécessite de faire preuve de patience, de vérifier certaines règles de la langue française, de rechercher une information dans le document ou de vérifier qu’en remplaçant une répétition, une nouvelle n’apparaît pas.

3-Le recul. Je me consacre à un autre document pendant un jour ou deux. C’est une étape importante en correction approfondie, un peu moins en correction classique. La tentation est grande de vouloir terminer une correction plus vite, plus tôt, pour devancer une deadline et faire plaisir au client. C’est pourtant très important d’éloigner l’esprit de la première lecture. On voit beaucoup mieux les fautes sur un texte qu’on ne connaît pas. Si, pendant l’étape deux, j’ai passé trop de temps sur un passage, la manière de l’aborder par la suite sera différente si je ne prends pas un peu de recul.

4-La deuxième lecture. On ne fait jamais l’impasse dessus, même si on se sait une correctrice douée. Elle repère les fautes laissées lors de la première (une minute de relâchement peut suffire à négliger une toute petite faute), vérifie les corrections apportées lors de l’étape 2 et leur fluidité et, souvent, permet de repérer bien plus de répétitions que la première puisqu’elle est abordée différemment, avec les corrections invisibles. On se concentre sur les éléments linguistiques en occultant presque totalement le fond.

5-La troisième lecture. Elle n’est faite que pour les corrections approfondies, quand les deux premières lectures sont interrompues de nombreuses fois pour donner des conseils, des suggestions, des explications. À la demande de l’auteurice, elle peut avoir lieu après avoir rendu le document et après que les modifications ont été acceptées ou refusées, afin de corriger directement les nouvelles phrases qui auraient pu être ajoutées ou modifiées.